premier réveil

Premier réveil chez moi,  pluie douce de l’automne et  vent de la fin. C’est fou ce que l’amour nous fait, ce qu’il nous transforme. Je te regarde comme au loin alors que tu es juste à mes côtés, que tu partages cet espace avec moi pour quelques heures, je te regarde de loin, de mes yeux tombants et de ma crinière courte et délavée. Je suis tellement heureuse de ta présence mais c’est tellement froid à l’intérieur de moi. Je crois que j’ai fait zéro effort ce week-end, je crois aussi que j’ouvre les yeux sur moi, sur les autres et toujours avec bienveillance, parce que j’apprends à vivre mais du haut de mes trente ans et que je me réveille.

J’aime maintenant librement, je ne consens plus à subir plutôt que choisir et je sais quand je n’aime pas.

Alors mes rencontres et mes amours sont éphémère et depuis toi, rien ne me secoue, rien ne m’anime, et tu me manques même si je ne bouge pas, même si je ne réalise pas que je dors dans tes bras, pour 48 h, pour l’amitié, pour l’amour pur, entre deux humains, différents et tellement semblables.

Je suis heureuse de ta présence et j’ai enfin appris qu’avant de prétendre aimer qui que ce soit, il faut d’abord s’aimer soi même.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :